Interview : Martin Garrix parle du Air Festival qui va avoir lieu à la République tchèque

Interview : Martin Garrix parle du Air Festival qui va avoir lieu à la République tchèque


Dans moins d'une semaine, la République tchèque accueillera la prochaine édition du Air festival qui mettra cette année en vedette le jeune DJ néerlandais Martin Garrix.
Musicserver a donc eu l'honneur de l'interviewer il y a quelques jours à Ibiza.


Interview de Martin Garrix :


→ Pour en revenir à la République tchèque après plusieurs années. Souvenez-vous de votre première visite ?

Martin Garrix : La première fois que je regardais le festival Magnetic République tchèque en 2014, c'était amusant ! Ce festival était incroyable et le peuple avait l'énergie écrasante et il y a eu beaucoup d'affiches et de bannières avec mon logo. C'était assez cool. J'ai joué avec BlasterJaxx et avec d'autres amis et il y avait tellement d'énergies positives. J'ai vraiment aimé et je ne peux pas attendre pour revenir en République tchèque.


→ Vous êtes actuellement l'un des DJs les plus populaires du monde. Que voulez-vous dire ? Que vous êtes si spécial ? Si différent ?

Martin Garrix : Je ne sais pas ... comment diffèrent-ils ? Je me mets dans des spectacles tout comme mon énergie. J'adore jouer en direct et j'essaye de diriger mon plaisir aux gens. J'aime les spectacles et j'aime ce que je fais. J'ai commencé quelques années auparavent en tant que fan, comme l'une des nombreuses personnes dans le public et j'ai vu qu'ils ont d'autres DJs. Plus tard, je commençais à me consacrer à la musique et j'en profite toujours autant.


→ Quelle est la chanson qui vous a alors le plus impressionné ?

Martin Garrix : Tiesto et son "Traffic", puis Pryda avec "Miami For Atlanta". Ce sont les deux chansons qui ont vraiment obtenu pour moi et qui ont quelque chose en moi de déclenché.


→ Vos parents semblent être adorables. Ont-ils joué un petit peu de musique ?

Martin Garrix : Oui, mes parents sont de soutien maximal et sans leur soutien, je ne serais pas assis ici maintenant. Il sont très bien. Ma mère joue du piano et mon père joue de la guitare. Il m'a été un enseignant, donc grâce à lui maintenant je joue de la guitare aussi. Ma soeur aussi est douée pour la musique. Elle joue du violon, chante et connaît le piano. Donc je joue depuis l'enfance, je suis encouragé en jouant constamment, ou peut-être en chantant dans la voiture. Sans eux, je ne serais pas ici.


→ Vous avez longtemps parlé de votre nouvel album. Quand sortira-t-il exactement ?

Martin Garrix : Maintenant, il est d'abord sorti seul. Il est mon affaire avec Bebe Rexha avec mon single appelé "In The Name Of Love" et je suis excité. J'ai essayé de faire quelque chose de différent de ce que les gens sont habitués sur moi. Cette chanson a été créée cette année à Miami et la réponse a été incroyable. Sur cet album, je veux montrer au monde que Martin Garrix est dans un autre côté que au festival avec une musique énergique et je ne peux pas attendre pour le monde de voir que j'ai une portée beaucoup plus grande que simplement faire la fête au club musique.


→ Cela signifie que l'album n'aura donc pas vos plus vieux hits ?

Martin Garrix : Non, qu'il y aura de nouvelles musiques.


→ C'est intéressant. Les gens ne seront pas déçus ?

Martin Garrix : Ils ont les singles à partir d'iTunes. Je veux que cet album montre au monde que je peux faire beaucoup plus et je veux que la nouvelle musique soit super. Ce sera une combinaison de nouveaux styles et bien sûr, il y aura un club avec des choses que les gens attendent de moi, le son que vous associez avec moi, mais je veux aussi essayer de nouvelles choses. Mon nouveau single est aussi un test de quelque chose de nouveau.


→ Il semble que vous êtes encore dans la manche de nouvelles surprises. Cette année, vous avez sorti trois singles. Est-ce que c'est lorsque vous avez le temps de faire cela ?

Martin Garrix : Constamment je travaille. J'accroche ce travail. Je ne peux même pas dire que cela fonctionne. C'est un passe-temps. Ça a commencé comme un passe-temps, et ça l'est encore maintenant. Je suis dans le studio seul ou avec des amis et je fais de la musique parce que j'aime faire ça. Il y a un mois, j'ai sorti la chanson "Lions In The Wild" et une personne m'a demandé si elle pouvait utiliser la chanson pour une conférence de jeu vidéo. Bien sûr, je l'ai laissé, mais je commençais à mélanger de nouvelles idées et tout à coup il y avait une nouvelle chanson qui a inspiré un jeu vidéo, donc je lui ai offert. La production pour moi est juste une chose très ludique. J'aime ce moment, ce que je veux quand je veux et comment je le veux. Nous avons décidé de faire la chanson "Oops" pour le jeu vidéo acclamé qui est génial. Maintenant voici mon nouveau single et maintenant je travaille à nouveau sur un nouvel album.


→ Parlez-moi de votre étiquette. Vous avez commencé pour eux-mêmes ou même pour les personnes dont la musique aimez-vous ?

Martin Garrix : STMPD RCRDS est mon propre label. Je l'ai fondé avec l'intention de publier la musique que j'aime écouter. Je veux aussi avoir une plate-forme qui introduit de nouveaux artistes au monde. Actuellement, nous sommes au début, nous choisissons un artiste, nous faisons le marketing. Nous avons un homme à la radio, mais le but est certainement de signer un contrat avec de nouveaux artistes et de les prendre en tournée comme l'acte d'ouverture et les montrer à des gens.


→ Qu'est-ce que les gens peuvent attendre de votre prochain spectacle en République tchèque ? Tous les effets spéciaux ?

Martin Garrix : Le spectacle sera plein d'énergie, beaucoup d'effets cool, il sera fou. Je ne veux pas révéler des surprises mais la chance de revenir après deux ans en République tchèque signifie pour moi de montrer aux gens le spectacle à 100% !


→ Combien de ces spectacles en font une valeur ?

Martin Garrix : Je vais être honnête. Il y a quelques jours, nous avons payé pour des performances de 80 000 euros et en ne comptant que la production. Vous serez payé, mais si il s'agit d'un bon spectacle, vous devez également investir beaucoup de la performance réelle.


→ Je remarquais que vous avez été récemment impliqué dans une affaire vertueuse. Pouvez-vous dire quelques mots sur les activités appelées "Fuck Cancer" ?

Martin Garrix : En règle générale, il est très important pour moi quand les gens sont en mesure de faire de bonnes choses pour la vie. De même, les gens sont, dans ce monde, une certaine influence. J'aime vraiment quand les gens sont engagés dans le travail de charité. Et "Fuck Cancer" est une activité qui est vraiment proche de moi. C'est étonnant quand l'argent que nous gagnons à notre spectacle est juste d'aller à cette fin. La fondation Fuck Cancer donne beaucoup d'argent à la recherche sur les traitements du cancer. C'est une chose très émotive. J'ai rencontré la brève réunion avant le spectacle avec beaucoup de gens qui ont battu la maladie. Ils me racontaient leurs histoires et ce que cela signifiait pour eux que je faisais indirectement partie du traitement. En soirée, je me mets dans le lit et je pense à comment j'étais pendant le spectacle et après qu'il a touché beaucoup de personnes, ce fut un moment très spécial. Je pense que je ne me serais pas arrêté à cet événement.


→ Que diriez-vous des gens qui aiment avoir autant de succès que vous avez ?

Martin Garrix : Peut-être que tout est possible. Suivez votre rêve, ne perdez pas votre tête et profitez-en. Si vous aimez vraiment ce que vous faites, faites-le au maximum. Il ne suffit pas de devenir un DJ ou un producteur. Ce rêve paie pour tout dans la vie. Si vous voulez vraiment, vous pouvez travailler dur et réaliser votre rêve. La seule personne qui se tient devant vous est votre objectif.


Interview : Martin Garrix parle du Air Festival qui va avoir lieu à la République tchèque

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.145.51.250) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse